Les femmes dans le milieu policier : Pleins feux sur la gendarme Elyse Patten

West Shore

2021-03-08 09:15 HNP

Aux termes de la Loi sur les langues officielles, ce bureau n'offre des services au public qu'en anglais. Vous trouverez des renseignements généraux dans les deux langues officielles à cb.grc.ca et à www.grc.ca. La présente page est disponible dans les deux langues du fait qu'elle est également publiée sur le site www.grc.ca.

Under the Official Languages Act, this office provides services to the public in English only. You will find general information in both official languages at bc.rcmp.ca and www.rcmp.ca. This page is available in both English and French because it is also posted on bc.rcmp.ca.

Venez écouter la gendarme Elyse Patten parler de son expérience comme femme dans le milieu policier. La gendarme Pattern compte à son actif six années d’expérience à la GRC. Elle tient beaucoup à la collectivité dans laquelle elle vit et travaille. En dehors de son travail, elle est bénévole pour des organismes de charité tels que le Tour de Rock et la course commémorative Sarah Beckett, pour ne nommer que ceux-là.

Pour de plus amples renseignements sur la façon de postuler un emploi à la GRC, visitez le site web Carrière policière.

Transcription

La vidéo débute en montrant la gendarme Elyse Patten assise pour parler de son expérience comme policière. Plusieurs photos d’Elyse habillée en uniforme et en civile défilent à l’écran pendant qu’elle continue de décrire son expérience de policière.

-------

Je suis la constable Elyse Patten. J’ai été recrutée à Victoria en Colombie-Britannique avant d’être affectée au détachement de la GRC de West Shore. J’y travaille depuis maintenant six ans. Je voulais un emploi où chaque jour serait différent et me permettrait de rencontrer plein de gens différents. Je voulais un travail qui allait m’offrir l’occasion d’essayer plein de nouvelles choses, d’apprendre et de me perfectionner. La GRC offre notamment l’occasion de voyager, de découvrir de nouveaux endroits et de nouvelles collectivités. (Parce que) je considère que pour grandir et me perfectionner, c’est très important que je découvre comment d’autres cultures et collectivités vivent en dehors de ma petite bulle à moi (à Victoria).

L’une des choses que je constate le plus souvent quand je ne suis pas au travail et que j’indique être policière est la surprise sur le visage des gens, qui sont étonnés de voir que je suis quelqu’un de plutôt sympathique. Lorsque nous interagissons avec des membres d’une collectivité, ceux-ci vivent souvent la pire journée de leur vie, et la première chose dont ils se souviennent est généralement la gentillesse dont nous essayons de faire preuve. Ils ne se souviennent pas de ce qu’on leur a dit ou de ce qu’on a fait, mais ils n’oublieront pas notre gentillesse en ces moments difficiles.

J’ai la chance de vivre dans la collectivité où j’ai grandi et où ma famille habite toujours. Je suis mariée et mère d’un chien et de deux chats. J’adore jouer au soccer et faire du sport dans ma collectivité. J’aime aussi participer à différents événements, tels que le Tour de Rock et la course commémorative Sarah Beckett, un projet par lequel nous sommes tous passionnés au détachement de West Shore.

Tout comme les hommes, les femmes jouent un rôle de premier plan dans ce travail. C’est un travail amusant qui offre l’occasion de faire des choses qui seraient impossibles dans toute autre carrière. Ne renoncez pas à l’idée (de vous joindre à la police) simplement parce que vous êtes une femme.

Diffusé par :

GRC de West Shore
698, avenue Atkins, Victoria, C.-B. V9B 3A4
Téléphone : 250-474-2264

Suivez-nous :
Date de modification :